21 mai 2017

Coaching pour et par l’agilité, un parcours dédié aux coachs

Apprivoiser l'agilité

Nous souhaitons vous apporter des éléments de réflexion pour que chaque coach puisse construire une adaptation de ses approches dans la congruence de l’esprit agile.

Agilité et coaching, il y a des fondamentaux communs et des mots différents, des idées qui s’entrecroisent et des points de vues divergents… de quoi créer d’intéressantes conversations…  Complexité, volatilité, pensée disruptive ;  l’agilité a ses mots, ses concepts et ses valeurs. Plus pragmatiquement, l’agilité va jusqu’à proposer des principes de ‘fonctionnement’ tout en laissant un espace de liberté dans leur mise en oeuvre.

Le succès médiatique permet à l’agilité de polliniser de vastes territoires mais certains influenceurs et sources pédagogiques tendent à en simplifier la richesse et les nuances. Nuances qui font pourtant la différence entre une démarche agile congruente et bénéfique ou une application Taylorienne qui mène à la déception à travers un contre-sens terrible.

Alors, nous disons : « L’agilité ne se dompte pas, elle s’apprivoise » et vous invitons à un parcours en terres agiles, bien au delà de l’informatique, lors de notre atelier-formation de 2 jours.

Un atelier formation pour les coachs qui souhaitent apprivoiser l’agilité.

Durée : 1 ou 2 jours

 


Cette formation s’adresse aux coachs

  • Qui souhaitent s’approprier l’agilité
  • Qui souhaitent intervenir en contexte agile – que puis-je faire pour l’agilité ?
  • Qui pensent que l’agilité peut apporter à leur pratique – qu’est ce que l’agilité peut faire pour moi ?

Les Objectifs : 

  • Comprendre l’histoire, les valeurs et principes
  • Comprendre ce à quoi l’agilité répond
  • Analyser les impacts opérationnels, pragmatiques et comportementaux
  • Découvrir ce qui doit bouger pour que l’agilité émerge
  • Se construire une adaptation de ses approches dans la congruence de l’esprit agile

Contenu de la formation

Contenu Numérique

  • Des vidéos et un peu de documentation

Journée 1 : Premier contact

Cette journée est faite d’alternance entre expériences, théorie et discussions facilitées

  • Le monde du logiciel, source historique
  • Agilité bien au delà de l’informatique
  • Les enjeux de l’agilité
  • Valeurs et principes appliqués
  • Le quotidien d’une équipe
    • L’auto-organisation et rôles
    • Vivre un projet piloté par la valeur et l’adaptation
    • L’impact sur les encadrants (managers, chefs de projet)
  • Exemples concrets (Issus de notre Benchmark)

Journée 2 : Mais encore…

Cette seconde journée est majoritairement constituée de discussion facilitées

  • Coacher le quotidien d’une équipe (suite)
    • La simplicité, la disruption et la discipline
    • Les lieux sensibles et situations spécifiques, freins
    • Les signes contradictoires du quotidien (dans le jargon agile : Anti-Patterns) 
  • Coacher la transition culturelle
    • L’agilité transformationnelle
    • Déployer l’agilité en évitant les paradoxes
    • Vivre les résistances pour construire

Prochaine(s) session(s) :

Aucun Évènement Contactez-nous

Animé par François Salazar & Patrice Fornalik

François SALAZAR

A propos de François SALAZAR

François occupe aujourd'hui un poste de directeur dans une PME Innovante en transition vers un modèle agile intégral. Il partage aussi ses retours d’expériences comme facilitateur de transition pour les dirigeants.

Patrice Fornalik

A propos de Patrice Fornalik

Catalyseur de libération individuelle et collective, Patrice est convaincu que le facteur humain est le premier levier de réussite. Il est passionné par les neurosciences cognitives et l’intelligence collective. Il accompagne les managers, les équipes et les organisation dans leur transformation.

 

Questions-Réponses

Question : Est-ce qu’il s’agit d’aborder le coaching agile au niveau d’une équipe? d’une organisation? les enjeux étant différents, les niveaux et modes d’interventions le sont par voie de conséquence  (je pense en particulier à l’accompagnement des dirigeants, au travail sur la vision, les raisons ( pourquoi) et le sens (pour quoi) de la transition vers l’agilité…)
Pour introduire la réponse, je pose d’abord une base : l’idée fondamentale est que les coachs puissent « comprendre » l’agilité, et ses nuances pour pouvoir adapter leurs démarches et qu’ils puissent construire une adaptation de leurs approches dans la congruence de l’esprit agile. Dans ce cadre, on ne veut pas donner des ‘solutions’ pour au moins 2 raisons :

  1. On s’adresse à des coachs (ou apprentis coachs), on va quand même pas leur apporter des solutions 🙂 Pour cela, il serait peut être intéressant de créer des modules supplémentaires mais on s’approcherait du consulting. Pourquoi pas mais c’est un autre atelier (n’hésitez pas à suggérer des idées).
  2. Il y a autant de démarches que de contextes et de coachs et donc aucune solution bonne ou mauvaise. Nous embrasserons donc deux positionnements :
    • Positionnement de garant du cadre : L’agilité est définie dans un cadre fait de principes et de ‘valeurs’
    • Positionnement de témoins qui exposent ce qu’ils ont vécu et ce qu’ils ont vu et restent ouverts à d’autres moyens d’action (dans les limites du cadre agile)

Nous ne focalisons pas sur les dirigeants ou les managers mais (lors du jour 2) plutôt sur les interfaces et la relation entre ces cercles. La notion de pyramide inversée sera abordée mais ce n’est qu’un des 12 principes agiles !

Dans le jour 2, on aborde plutôt les moments et lieux où le coach peut être aidant, on ne focalise pas sur les dirigeants. Le contenu n’est pas écrit en ‘dur’, ce sont des thèmes à aborder et Patrice et moi intervenons comme des témoins et pas comme des théoriciens d’une théorie qui n’existe pas. D’ailleurs Patrice et moi apporteront notre propre diversité des points de vues mais on se disputera pas en public, promis !
 
 
Question : Est-ce que la formation apporte des réponses sur les points suivants:
  1. Accompagnement particulier des managers dans la redéfinition de leur rôle
  2. Accompagnement des services « supports » ou transverses : RH, commerciaux,…
  3. Faut-il développer des actions particulières dans le sens de la collaboration client ?
  4. Existe-t-il des techniques de Team Building ou de coaching d’équipes éprouvées, particulièrement adaptées à la mise en place de l’agilité dans une équipe /organisation?
 Ces points sont abordés sous un angle particulier : se poser les bonnes questions dans un cadre agile plutôt que de chercher les mauvaises réponses…
  1. Non, on n’aborde pas ce point, c’est plutôt le coeur de la démarche de coaching. On apporte aux coachs des éléments du cadre agile qui peuvent par exemple aider le coach à parler le langage du manager et lui faire entrevoir ses propres contradiction vis à vis de l’agilité.
  2. Pour les fonctions transverses et support, on fera passer la notion de « laisser émerger l’agilité » des opérations et non pas «  rendre agile les fonctions support ». Par exemple : Ne nous demandons pas ce que l’agilité peut faire pour la RH mais ce que la RH peut faire pour l’agilité !Concernant la fonction commerciale, là elle doit être au coeur du débat. En esprit agile, on vend de la valeur et non pas du travail et on accepte le risque comme un potentiel de valeur… 
  3. Oui, nous abordons surtout la notion de collaboration interne et externe qui est fondamentale (une des 4 valeurs) et de la complexité a établir un contrat client-fournisseur agile.
  4. Il en existe plein ! Mais (ah ben oui mais) tout dépend d’où l’on part. Certaines équipes sont fatiguées et blasées des Team Building (qui tournent à la farce), d’autres n’en ont jamais eu. Nous n’abordons pas ce sujet, juste que l’agilité propose d’essayer, d’évaluer et d’ajuster. En fait, pas de solution toute faite mais une démarche adaptative. Si ça ne marche pas, on a appris…
 
Question : Quels sont vos objectifs vis à vis des coachs?

L’Agilité (au sens du manifeste agile) souffre actuellement d’un manque de compréhension de la part des entreprises. C’est facile a expliquer mais très complexe à mettre en oeuvre. Ceci génère (j’en suis, en tant que formateur agile, le témoin malheureux) de la non congruence dans les démarches de transformation et aboutit à des injonctions paradoxales de la part des directions et du management. Ces dernières génèrent souvent une amplification des incompréhensions dans l’entreprise.

Je souhaite apporter une vision centrée et congruente afin que les coachs, en cas de demande de la part de leurs clients, puissent accompagner leurs clients dans une transformation cohérente.

Un exemple parlant ?

Un codir souhaite mettre en oeuvre l’agilité et lance ses équipes sur la définition d’un plan pour établir les nouveaux processus, rôles et responsabilités. Nous sommes là à l’opposé de la première valeur du manifeste agile. Rien ne dit que ça ne marchera pas… Mais bisn souvent, la suite ne sera qu’incohérence et double-bind.

 

Poser une question